NOUVELLE VAGUE : JEUNES ENTREPRENEURS

Rédigé le 21/06/2022
par Quentin Scavardo

Qui a dit que la jeune génération n’avait pas de la suite dans les idées ? Dans cette rubrique, Décideur s’intéresse aux jeunes entrepreneurs de Bourgogne-Franche-Comté qui font bouger les lignes. Portraits.

Clément Pelletier , Polytesse , nouvelle vague , jeunes entrepreneurs , Beaune

Clément Pelletier – 30 ans – Polytesse & Carte Blanche – Prêt-à-porter

Polytesse est une entreprise de prêt-à-porter engagée, qui casse les codes en fabriquant ses modèles en France à partir de bouteilles recyclées et de chutes de tissu sauvées de l’enfouissement ou de l’incinération. La marque créée par Clément Pelletier, jeune entrepreneur Beaunois de 30 ans, propose alors des vêtements composés à 95% de produits recyclés et 5% de matériaux bio.

Un engagement écologique, mais aussi éthique, car les différents produits sont confectionnés à 80% par des travailleurs en situation de handicap. En plus de Polytesse, Clément a aussi créé la marque Carte Blanche : un service qui propose aux particuliers comme aux professionnels de personnaliser un textile en broderie ou impression végétale.

polytesse.com

Maxence Colin , Manon Poirot , 2nde Chance , sneakers françaises recyclables consignées et traçables Maxence Colin & Manon Poirot – 30 ans et 29 ans – 2nde Chance – Prêt-à-porter

Quand des passionnés parlent, on se tait et on écoute. Et autant le dire d’emblée, Maxence Colin et Manon Poirot font partie de cette jeune génération qui a de la suite dans les idées. En mars 2020, ils décident de lancer 2nde Chance, une marque qui redonne du sens à la mode. Car le nom est bien trouvé. Avec leurs Sneakers françaises, recyclables, consignées et traçables par QR Code, ce jeune couple dijonnais s’est donné pour mission de sensibiliser et encourager les jeunes générations au respect du droit humain et à la préservation de l’environnement.

Pour eux, un leitmotiv prévaut : placer l’humain au cœur de leur entreprise et de la société. Transparents de A à Z sur la confection de leurs produits, ils sont en phase de finalisation de trois paires de basket – une essentielle, une créative et une artistique. Les précommandes sont prévues pour fin septembre pour une livraison des premières paires en fin décembre.

2ndechance.com

Agathe Rouzand , Ecollant , collants recyclés, jeunes entrepreneurs Agathe Rouzaud – 32 ans – Ecollant – R&D

À Auxerre, la jeune entreprise Ecollant s’est donnée pour ambition de recycler des collants abîmés afin d’en refaire des neufs pour les revendre ensuite par un système de consigne. Un pari audacieux quand on sait que chaque année plus de 100 millions de collants usés finissent à la poubelle.

Créée en septembre 2019 et faisant partie de l’incubateur régional, la jeune start-up mêle l’univers de la recherche et du développement avec celui de la mode. « En attendant la finalisation de la phase de R&D, afin de rentabiliser notre activité et de tester le marché, nous avons lancé en 2021 un gamme de maillots de bain en matière recyclée », explique Agathe Rouzaud, directrice générale. Un premier succès qui a incité à l’entreprise à lancer sa propre marque, en démarrant avec une collection de chaussettes.

ecollant.fr

Vincent Bondoux , Thalie , production énergie, soleil, jeunes entrepreneurs Vincent Bondoux – 24 ans – Thalie, énergie

Lancée en 2021 à Senozan en Saône-et-Loire, la société Thalie traque le soleil pour produire de l’énergie. L’entreprise conçoit des traqueurs solaires qui n’imposent pas aux clients, professionnels majoritairement, d’engager de lourds investissements pour opérer leur transition énergétique. Des supports de sept mètres carrés au sol portent 120 mètres carrés de panneaux photovoltaïques. A la tête d’une équipe de dix personne, Vincent Bondoux, 24 ans, a suivi la phase de développement de la jeune entreprise qui s’intègre au groupe EN’GO. Après sa licence de gestion à l’IAE de Lyon, le responsable a dû choisir entre la finance et suivre les traces de son père dans le groupe. « Thalie est un projet innovant qui répond à ma génération préoccupée par son impact sur l’environnement. En rejoignant cette aventure et cette démarche de l’entreprise, je contribue à donner du sens à ce que l’on fait. » Pour faciliter les économies d’énergie, Thalie travaille à développer son service pour le rendre toujours plus efficient.

thalie.energy

Martin Brunel , Orgavita , santé, plateforme secrétariat numérique de services dématérialisées, jeunes entrepreneurs Martin Brunel – 35 ans – Orgvita, santé

Martin Brunel, masseur kinésithérapeute de formation, a installé son cabinet à Mâcon. Après dix ans à accompagner ses patients, ce passionné d’informatique veut moderniser son secteur d’activité. Il planche alors sur une solution numérique de services dématérialisés comme la prise de rendezvous en ligne, des plateformes d’exercices, le suivi du parcours de soin… Autant d’outils utilisés par les professionnels du paramédical. En 2020, à 33 ans alors, il crée, avec son épouse, la solution OrgaVita, la première plateforme de secrétariat numérique spécialisée pour les soins paramédicaux. Depuis, la start-up cumule les prix : trophée Talent Numérique Saône et Loire, lauréat Garantie humaine de l’intelligence artificielle en santé, trophée Business décerné par l’accélarateur Inobyz. Le couple sera aussi finaliste de Graine de Boss, partenariat avec M6. 1 200 professionnels et leurs 39 000 patients utilisent déjà la plateforme. Orgavita recrutera prochainement de nouveaux talents pour renforcer son équipe.

orgavita.fr

Julien Fabre , Fab'One , Kaptrek, sport , objets connectés , jeunes entrepreneurs Julien Fabre – 27 ans – Fab’one, sport

Passionné de randonnée, de course à pied mais aussi de ski, Julien Fabre, 27 ans, n’envisage pas d’exercer ses pratiques sans embarquer ses objets connectés : montre, caméra, drone, GPS, balise de sécurité… Pour réduire l’encombrement, il a cherché à simplifier la pratique avec une solution agrégeant l’ensemble de ces outils, sans la trouver. Pur produit de l’apprentissage, il a suivi deux cursus sous cette forme et finalement combiné ses connaissances acquises en école d’ingénieur à Besançon (ENSMM) et celles issues de l’école de commerce de Besançon (ECDE), pour créer son entreprise : Fab’One et son dispositif Kap Trek. D’une taille comprise entre la montre connectée et le smartphone, sa solution intègre toutes les fonctionnalités et informations nécessaires aux sportifs outdoor. Finalisant la phase de développement, Kap Trek débute son industrialisation tandis qu’une campagne de prévente a été initiée début juin.

kaptrek.com

Gaël Matten , Vibiscus , Kaptrek, bâtiment, prototype pilote, jeunes entrepreneurs Gaël Matten, 32 ans – Vibiscus, bâtiment

Son diplôme d’ingénieur en mécatronique de l’ENSMM de Besançon en poche, Gaël Matten, 32 ans, a poursuivi avec un doctorat en mécanique. Ses recherches sur l’étude de la propagation des ondes lui ont permis de développer une technologie capable d’absorber les bruits graves (circulation, ventilation…) sans entraver le passage de l’air. Après avoir réfléchi plusieurs années sur les utilisations et la commercialisation de ce matériau épais de quelques centimètres à peine, il crée Vibiscus avec un associé en septembre 2021 et s’installe dans les locaux de Temis à Besançon. Un prototype pilote sera prochainement installé dans un bâtiment test tandis que la phase d’industrialisation de sa solution se dessine. Son innovation devrait séduire à la fois les professionnels de l’équipement intérieur des bâtiments ainsi que les industriels intégrant du refroidissement d’équipements.

vibiscus.com